AMAMET

dévore les âmes qui sont plus lourdes que la plume.

à la pesée des âmes


AMENOPHIS

Amenhotep (Amenothèp) fils d’Hâpou

ministre d’Aménophis III, qui vécut à Thèbes.

connaissait le mieux la science mystérieuse des rites. Il avait fait élever le temple funéraire d’Aménophis III .

Il fut adoré mais ne devint jamais un dieu comme Inouthès.


AMENTE (Amenti, Iment) " l’occidentale " déesse de l’Occident.

Originaire de l’Ouest de l’Egypte.

plus tard l’Occident désigna la nécropole, et elle devint la déesse du séjour des morts.

A la porte de l’au-delà, à l’entrée du désert, on voit souvent le défunt accueilli par une déesse qui sort à demi du feuillage de l’arbre qu’elle a choisi pour demeure, et lui offre du pain et de l’eau. S’il boit et s’il mange, il devient l’ami des dieux, et s’engage plus loin à leur suite sans pouvoir jamais revenir en arrière.

Cette divinité est souvent Amenté, mais aussi :

Nout, Hator, Neîth ou Maât.



AMON

le caché

compagnon de Mout

dieu suprême 1er homme créateur

dieu de Thébe puis dieu universel



AMON-RE

Lien d’ordre solaire :

Amon représente la planète Jupiter dont la révolution dure douze ans, alors que Rê a une course de douze heures.

par ailleurs, il renvoie à la phase soleil couchant de la course diurne du soleil.

Amon-Rê-Ptah correspond à l’aspect " trois en un " de la divinité.

Kneph : forme ophidienne d’Amon-Rê.


AMSET

fils d’Horus

tête humaine

veille avec Isis sur le vase qui contient le foie du mort.

Les quatre fils d’Horus :

passaient pour avoir été enfantés par Isis, mais on racontait aussi que Sebek, sur l’ordre de Rê, les avait pris jadis au filet et sortis de l’eau dans une fleur de lotus. C’est d’ailleurs sur une fleur de lotus qu’ils assistent debout tous les quatre, devant le trône d’Osiris, à la pesée de l’âme du défunt.



ANDJITY

Dieu de Busiris

Assimilé à Rê dans sa course.


ANOUKIS

 celle qui étreint la berge 

serre le Nil entre ses rochers

maîtresse du ciel

souveraine des dieux.

déesse appartenant à la triade d’Eléphantine. Ses associés sont Khnoum, le dieu potier et la déesse Satis

réside dans l’île de Sahel qui lui est consacrée



ANTA

Maîtresse du ciel

La déesse palestinienne Anat subit avec le temps une évolution. En Egypte, elle se confond parfois avec Astarté, la Déesse guerrière ou devient Anta. Elle est alors fille de Rê ou de Ptah. Divinité de l’Amour, elle conçoit mais n’enfante pas.



ANUBIS

statuette_jpg

fils d’Osiris de sa sœur Nephtys, l’enfant non désiré. Primitivement, il dévore les cadavres ,le chacal qui rôde dans les cimetières ; ensuite il assiste à la pesée des âmes. Maître des embaumeurs, des funérailles et du monde des morts. Il mène l’âme du défunt jusqu’au tribunal d’Osiris


APIS (Hâpi)

Taureau sacré incarnation de Ptah (dieu-artisan)

On le vénère à Memphis sous la forme d’un taureau blanc tacheté de noir. Il a rapport avec la fécondité ou la renaissance.

Ptah fécondait, sous la forme d’un feu céleste, une génisse vierge et renaissait d’elle sous les apparences d’un taureau noir que les prêtres savaient reconnaître à certaines marques mystiques. chaque jour, à une certaine heure, on le laissait sortir dans la cour du temple et le spectacle de ses ébats attirait de nombreux dévots. Chacun de ses mouvements était interprété comme une manifestation de l’avenir.

Parfois, Il est associé à Osiris.


APOPIS

force de destruction

émane du chaos

puissance, désordre

né d’un crachat de Neith il se rebella

souvent calmé par Seth


ARSAPHES

dieu du Nil

" celui qui est sur son lac "

sanctuaire principal à Hérakléopolis Magna,

dans le Fayoum.


ATOUM

protecteur des rois

ancien dieu créateur

dieux du soleil

il représente le tout et le néant ; il fait apparaître ou disparaître le premier soir ou le premier matin.

considéré comme le feu qui donne naissance aux qualités (froid, sec, chaud, humide)

Atoum-Rê-Khepri

(Héliopolis)



BASTET

statuette_jpg

sœur jumelle de Sekhmet.

Fille de Râ

Déesse lunaire

favorise les accouchements heureux, protège la famille.

Honorée à Bubatis et Saqqarab

joie, musique, danse.

protège contre les maladies et les esprits.

c’est la métamorphose de Sekhmet après s’être abreuvé de sang et s’être calmé.



BEHEDET TRISMEGISTE

Intelligence divine, celui dont le cœur est bon

Horus solaire d’Edfou

Instituteur des dieux et des hommes

modela l’homme, écrivit le premier livre que Isis et Osiris on montré aux hommes.


BENDEDET

Ba Neb Djedet " l’âme du maître de Djedet "

transcrit en grec Mendès

Béliers sacrés

en lui s’incarnait l’âme d’Osiris

Quand il venait à mourir, le deuil était général, mais, l’annonce de la découverte d’un nouveau bélier suscitait une joie immense et on célébrait par de grandes fêtes l’intronisation de ce roi des animaux de l’Egypte.



BENOU

Oiseau adoré à Héliopolis en qualité d’âme d’Osiris, il se rattachait également au culte de Rê.

On l’identifie avec le phénix qui ressemblait à l’aigle pour la forme et pour la grandeur, alors que le Benou ressemblait plutôt au vanneau ou au héron.

Le Phénix n’apparaissait en Egypte que tous les cinq cents ans, lorsque, du fond de l’Arabie où il était né, il apportait à tire-d’aile, au temple d’Héliopolis, pour l’y ensevelir pieusement, le cadavre de son père enduit d’une couche de myrrhe.


BS

monstrueux nain barbu.

dieu du mariage.

bouffon des dieux

génie sympathique qui fait rire et détourne les mauvais génies et les sorts des magiciens.


BOUTO

ou Ouadjet (Ouazaït)

protectrice du Nord de l'Egypte

Avait aidée Isis à protéger son nourrisson en recueillant l’enfant Horus dans l’île flottante de Khemnis.

représentée avec Nekhbet (protectrice du Sud de l’Egypte)



DOUAMOUTEF

ou Touémons

ou Tioumaoutif

fils d’Horus

à tête de chacal

conserve avec Neit l’estomac du mort.

les quatre fils d’Horus :

ils sont les protecteurs, attitrés des viscères, que, dès l’Ancien Empire, on prit l’habitude, après les avoir extraits du cadavre, d’empaqueter séparément et de conserver dans des caisses ou des cruches appelées à tort " canopes ", et dont chacune était confiée à la garde non seulement de l’un des quatre génies funéraires, mais encore d’une déesse.


A D / E K / M O / P R / S T

MENU

INTRODUCTION

LISTE